26 novembre 2010

Réfrigérateur GE en 1955


Cliquer pour agrandir


Cette publicité de General Electric nous ramène en 1955. A cette époque le salaire hedomadaire est d'environ $60 (ou $240 par mois = $2880 par an). Ottawa annonce la construction d'un nouveau pont reliant Montréal à la Rive-Sud, ce sera le pont Champlain. Duplessis et Drapeau quant à eux annoncent la construction d'une nouvelle salle de spectacle à Montréal qui prendra le nom de Place des Arts.

Que nous propose donc ici General Electric? Il s'agit d'un réfrigérateur muni de plateaux pouvant pivoter, donnant ainsi rapidement accès à tous les aliments qui s'y trouvent. Qui plus est, les plateaux sont ajustables, ce qui permet une grande versatilité. Est-ce que le concept a eu du succès? Est-ce que ce système était aussi efficace que GE le prétend?  Difficile à dire mais je dois avouer que je trouve le concept pas bête du tout!

Du côté de la conception de l'annonce elle va droit au but en nous montrant une photographie en couleurs du concept en question. Le bas de l'annonce est un peu chargé graphiquement mais l'ensemble fait très bien son travail. L'utilisation justicieuse du logo GE, bien en évidence, sert à donner évidemment confiance au consommateur.

2 commentaires:

  1. Remarque: Je ne sais pas si ce serait pertinent de souligner que c'est une main de femme qui est montrée dans cette pub. Est-ce que la main d'un homme aurait eu le même impact? Dans ces années là, j'ai comme un doute.

    RépondreEffacer
  2. La question est pertinente; les hommes et les femmes avaient des rôles assez stéréotypés à l'époque. Il pouvait y avoir quelques exceptions bien entendu, mais règle générale c'était les hommes avec les affaires d'hommes et les femmes avec les affaires de femmes. Dans la publicité ci-haut il était clair à l'époque que c'était une main de femme qu'il fallait. S'il y aurait eu une main d'homme tout le monde se serait gratté la tête en se demandant ce qu'elle pouvait bien faire là.

    RépondreEffacer