13 février 2011

Nescafé en 1953


Cliquer pour agrandir


Soyons francs, combien d'entre nous pourrions commencer notre journée sans prendre un bon café? Et ce qui est vrai pour nous aujourd'hui l'était tout autant au moment où cette publicité parut en 1953.

Le café instantané tel qu'on le retrouve en pot ne date pas d'hier. Afin de répondre à une demande de l'Office brésilien du café, deux employés de Nestlé ont tenté dans les années 30 de concevoir des cubes de café qui se dissoudraient dans l'eau chaude. Mais ça n'a tout simplement pas marché et Nestlé décida alors de faire cesser la recherche. Toutefois, l'un des deux employés, un certain Max Morgenthaler continua d'expérimenter chez lui et après plusieurs années parvint à trouver un processus. C'est ainsi qu'en 1938 naquit le Nescafé, amalgame tout simple de Nestlé et Café (où l'accent aigu est conservé même en anglais).

Donc au moment de faire paraître cette annonce en 1953, Nescafé existait alors depuis 15 ans alors que pouvait-il bien avoir de nouveau? Quoique la publicité nous vante ici les bienfaits d'un extraordinaire procédé de pulvérisation, le nouveau Nescafé était fort probablement le même bon vieux Nescafé mais auquel on avait décidé de ne plus ajouter d'hydrates de carbone, élément qui faisait partie du processus de fabrication depuis 1938 et qui servait essentiellement à faciliter le sèchage.

Pour tout dire j'adore cette annonce pour plusieurs raisons mais surtout pour l'illustration des deux tourtereaux qui savourent leur café en tête-à-tête. C'est une représentation exagérée, bien entendue et si je voyais des gens afficher cette humeur en buvant du café je les soupçonnerais d'en être à leur dixième tasse mais bon, je trouve ces deux petits personnages tout à fait sympatiques.

Évidemment le graphiste à fait un travail du tonnerre en représentant de façon si réelle le pot de café. Il donne presque l'impression que l'on aurait qu'a tendre la main pour le prendre. Les deux illustrations se joignent en diagonale, tout comme le texte et balancent le bas de l'annonce dont le dessus est chapeauté par le texte, dont celui en rouge, bien centré. Dans l'ensemble, une très bonne publicité, bien exécuté et qui donne justement l'envie d'aller se chercher un pot de Nescafé, lequel est encore vendu aujourd'hui.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire