9 octobre 2011

Viva la vida vintage

Les photos qui vont suivre pourraient vous surprendre, par leur netteté et leur clarté. Je vous laisse donc les regarder et moi je vous attend tout de suite après pour quelques petites explications.













Est-ce que j'aurais, par la plus grande des chances trouvé des photos d'époque d'une aussi belle qualité? Pas vraiment. Mais j'ai trouvé bien mieux. Elle s'appelle Solanah Hernandez, 22 printemps et tout aussi jolie qu'un fleur fraîchement éclose. Cette splendide jeune fille de l'état de Washington vit tous les jours son rêve; de vivre selon une mode qui a complètement disparue. Solanah se coiffe et s'habille avec tout le soin et le décorum des femmes d'autrefois. Elle prend aussi grand plaisir à voyager et découvrir tout plein d'endroits qui ont conservé un tant soit peu un aspect vintage tout en courant les marchés aux puces et ventes de garage (tiens, ça me rappele quelqu'un...).

Solanah était adolescente lorsqu'elle a commençé à mélanger des morceaux de vêtements modernes et anciens. Puis a décidé un jour comme ça d'y aller à fond de train avec le vintage. Elle s'abreuvait de nombreux blogues sur le sujet quand lui est venu l'idée un soir très tard de démarrer son blogue. L'une des rares idées que j'ai eu en fin de journée et qui s'est avérée être très bonne, qu'elle dira. Solanah se laisse prendre au jeu et son petit hobby est soudainement devenu quelque chose dans laquelle elle plonge tête première. On peut visiter son merveilleux blogue en cliquant ici­.


2 commentaires:

  1. Solanah est ce que plusieurs appellent "une vieille âme".Je commence plutôt à me demander si la réincarnation existe vraiment.Si c'est le cas,Solanah serait la réincarnation d'une très jolie jeune fille qui vécut autrefois.

    RépondreEffacer
  2. C'est difficile à déterminer avec exactitude, évidemment mais je crois que Solanah a tout simplement une véritable passion, comme d'autres personnes en ont pour d'autres choses. Peut-être la différence vient-elle du fait que Solanah semble vivre la sienne comme si chaque jour était son dernier.

    Pluche

    RépondreEffacer