27 juin 2012

Histoires de noms


Savez que les noms de famille on n'utilisait pas ça dans l'Antiquité? C'était d'ailleurs un concept parfaitement inconnu. Par exemple si vous étiez un Gaulois prénommé Astérix qui habitait un petit village retranché en Armorique alors vous n'étiez connu que comme Astérix. En fait, les premiers patronymes ont commençé à faire leur apparition quelque part au 13è siècle. Peut-être qu'on s'est dit que ce serait alors plus facile d'identifier les gens. 

Qui sait?

Tout ça c'est bien beau mais de quoi s'est-on servi pour attribuer comme ça des noms de famille?

On va regarder ça.

Dans bien des cas vous savez ce qu'on utilisait? Tout simplement ce que vous faisiez dans la vie. Ici en Nouvelle-France c'était facile parce qu'aucun colon ne se poignait le derrière. En arrivant il devait absolument contribuer à la colonie. Donc, si votre nom de famille est Berger ou Bergeron votre ancêtre gardait des moutons. Boulanger ou Fournier? Il faisait du pain pour gagner sa croûte. Et on peut continuer comme ca avec plein d'autres; Boucher, Charpentier, Cloutier, Couturier, Desforges, Méthivier (ça c'était quelqu'un qui moissonnait), Meunier, Saulnier (quelqu'un qui vendait du sel), Tellier (qui fabriquait des voiles), Bélanger (variante régionale de Boulanger), Pelletier (qui prépare et fait le commerce des peaux d'animaux), Gagné (variante de Ganier ou Gagnier, lequel labourait une gagnerie, donc terre cultivée par un seul paysan), Ouellet (dérivé de houe, la petite pioche dont l'agriculteur se servait pour travailler la terre), Caron (qui fabrique et répare des charriots), Lefèbvre (un forgeron) ou encore Métayer (qui exploitait un domaine agricole).

Dans d'autres cas le nom de famille définissait le pays d'origine, comme Lafrance, Lallemand, Langlais ou L'Italien. Ca pouvait aussi définir une province. On peut penser à Lorrain (Lorraine, au nord-est de la France), Normand (de la Normandie), Poitevin ou Potvin (Poitou), Champagne, Picard (Picardie), Saintonge ou Saint-Onge (ancienne province), Langevin, Breton (Bretagne), D'Anjou ou Gascon. De facon plus précise ca pouvait indiquer carrément la ville d'origine comme Davignon, Beaulieu, Beauvais, Clermont, Villeneuve, Paris ou Larochelle.

On retrouve le caractère militaire dans des noms comme Lagarde, Portelance, Bombardier, Sanscartier (qui ne fait pas de quartier), Laterreur, Brisebois, Taillefer ou Drapeau.

Peut-être votre ancêtre venait-il d'une région ayant une particularité géographique quelquonque; une vallée (Lavallée), un grand pré (De Grandpré), un pré ordinaire (Dupré), des petites côtes (Descôteaux), une île (Delisle ou Belisle), un petit bourg (Bourget), un hameau (Hamel), un moulin (Dumoulin), une rivière (Larivière), un boisé (Dubois), un champs (Deschamps), une montagne (Lamontagne), un ruisseau (Duruisseau), un mont (Dumont), un puits communal (Dupuis), une forteresse près d'un pic rocheux (Durocher), un sault (Dussault), un val (Duval), un pont (Dupont), un verger (Duverger), un chemin (Duchemin), un buisson (Dubuisson) ou un frêne (Dufresne)...

L'apparence physique était parfois déterminante comme l'indiquent les Legros, Legrand, Lecourt, Petit, Montpetit, Lefort, Lebeau... Un teint ou une couleur de cheveux comme Leblanc, Lenoir, Legris, Lebond, Leroux, Blachet, Blanchette, Blanchard, Lebrun, Brunet, Brunette, Bruneau, Leblond, Blondeau, Blondin, Rousseau ou Roussel.

Si votre ancêtre avait une certaine qualité morale alors ca pouvait servir, comme l'indiquent les Labonté, Lacharité, Letendre, Latendresse, Ladouceur, Lavertu, Bonenfant, Lesage, Ledoux, Lajoie ou encore Lafranchise.

Peut-être issu de la noblesse? Ca se voit tout de suite chez les Leduc, Leroi, Roy, Marquis, Lecomte ou Baron. Une fonction publique; Maréchal, Chevalier, Lemire (un médecin), Prévost ( un prévôt, officier royal ou de gendarmerie), Leclerc (un clerc) ou Lussier (un huissier).

Et pourquoi pas un trait de caractère? Surtout si vous êtes Sansfaçon, Bellehumeur, Sanschagrin, Francoeur, Lamoureux, Brindamour, Jolicoeur...

Les plantes de toutes sortes ont aussi beaucoup servi comme en témoignent les Latulippe, Larose, Legui, Laframboise, Lafleur, Lépine (rose), Lapensée, Laviolette, Jasmin, Lorange, Laplante, Laverdure, Lavigne, Lahaie, Laforêt, Duchesne, Delorme, Dufresne, Desnoyers, Desgroseillers ou Labranche. Sans oublier quelques oiseaux dont Moineau, Pigeon, Létourneau, Pinsonneault, Pinson, Lacaille ou Rossignol.

Curieusement, ou pas, il y a eu beaucoup de canadiens-français qui ont migrés en Nouvelle-Angletere à la fin du 19è siècle pour aller travailler dans les filatures (les Tisserands du pouvoir est un excellent film sur le sujet) et bon nombre de ceux qui sont restés assez longtemps ont choisi d'angliciser leurs noms. Lapierre est devenu Stone, Boisvert en Greenwood, Boulanger en Baker, Brodeur en Brothers ou Lajoie en Lovejoy.

Si vous vous donnez la peine de farfouiller dans votre généalogie je peux vous assurer que vous aller faire des trouvailles très amusantes à ce sujet.    

Aucun commentaire:

Publier un commentaire