5 septembre 2012

La bière Brading en 1953


Voici une autre publicité de la bière Brading dont il a déjà été question dans un article précédent, sauf que celle-ci est plus vieille car elle remonte à avril 1953. Qu'avons-nous donc ici?

Bien en évidence nous retrouvons la mascotte de Brading à l'époque, essentiellement un ouvre-bouteille stylisé afin de ressembler un peu à un personnage qui brandit dans sa pince un ouvre-bouteille, plus réaliste celui-là, en direction de deux hommes s'adonnant à ce sport très populaire qu'est la chasse. Il y a tout de même ici une forme d'humour; pendant que la mascotte envoie la pince aux deux chasseurs, ceux-ci ne voient évidemment pas trois grassouillets canards qui s'en vont. On ne peut certainement pas les plaindre, surtout qu'ils ont vraisemblablement apperçu les fusils. Lorsque les deux hommes se seront tournés les canards seront déjà bien loin. La mascotte aurait probablement mieux fait d'être plus discrète.

Du reste, cette publicité est vague. Elle se définit comme un bière moderne. Comment est-elle plus moderne que la concurence? Probablement le procédé de brassage moderne de Brading, mais encore là, celà ne nous dit absolument rien. La publicité se termine au bas par le logo du brasseur et de son slogan.

S'agit-il d'une publicité efficace? Hum. Durant les années 50 (et peut-être même 60), les agences publicitaires faisaient face à un dilemne; le consommateur de bière typique ne voyait que très peu de différence entre les différentes marques de bière. Dans sa conception des choses les bières étaient toutes faites d'ingrédiens similaires, fabriquées sensiblement de la même façon, brassées selon des processus presqu'identiques, étaient vendues dans des emballages qui se ressemblaient tous et coûtaient grosso-modo le même prix. Les compagnies devaient donc trouver des moyens originaux afin de faire croire au consommateur que leur bière était meilleure que la compétition. Et ici, je crois qu'il s'agit d'un effort assez peu remarquable.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire